Furtives - Henri Bihan
434
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-434,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Furtives

Furtives

L’absence est droit de fuite ou présence vive quand frappe à ma porte l’éclair d’un soir d’automne que je méconnais et où nos visages difformes s’échappent de leur mort. Il y a nos pas sur le sable, il y a le retour d’une heure abandonnée aux vents ou à la tiédeur de l’air. Et sur un bassin d’images suscitées, j’entends nos rires de palpes et de vins sucrés.

Publié aux Éditions du Passavant

Date de parution :
Catégorie
Autres éditions